Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > janvier > 16

Un artiste de la fraude fiscale relaxé

16 janvier 2017 Brève Société

La 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris a relaxé Guy Wildenstein, richissime héritier d’une dynastie de marchands de tableaux pourtant accusé, lui et sa famille, de « fraude fiscale et blanchiment en bande organisée ». Grâce à cette relaxe, il n’aura pas à payer les 500 millions d’euros que lui réclame le fisc. Chaque année ces fraudeurs de haut-vol échappent à l’impôt avec la complicité des États. L’argent détourné, à hauteur de 60 à 80 milliards d’euros, pourrait financer tous les services publics qu’on supprime sous prétexte d’économies budgétaires.

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article