Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 24

Turquie : cachez ce Kurdistan qu’Erdogan ne saurait voir

24 novembre 2021 Brève Monde

Les policiers turcs ont arrêté chez lui à Urfa le chanteur syrien Omar Souleyman pour des liens présumés avec les rebelles kurdes. Souleyman, surnommé le « roi de l’électro-folk », est réfugié en Turquie depuis 2011. Très populaire auprès d’un public arabe, kurde et turc, il n’est pas spécialement considéré comme un artiste engagé et ses chansons, généralement rédigées en arabe, sont du genre romantique. Mais le régime n’a sans doute pas digéré que son dernier tube, Wami, wami (Viens, viens), soit chanté en kurde et affiche 94 millions de vues sur YouTube. Un crime quasiment de lèse-majesté. Le 11 novembre dernier déjà un chanteur turc d’origine kurde, Vyesi Ermis, avait été condamné à un an et six mois de prison pour avoir prononcé le mot « Kurdistan » dans l’une de ses chansons. Le ministre de la Défense, Hulusi Akar, avait d’ailleurs déclaré à cette occasion : « Il n’y a pas de Kurdistan, ni en Turquie, ni ailleurs. » Ce qui n’empêche nullement les Kurdes de Turquie, d’Irak, de Syrie et d’Iran de continuer à lutter pour leurs droits nationaux.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article