Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 29

Tunisie : une femme en vitrine pour masquer un pouvoir autoritaire

29 septembre 2021 Brève Monde

Une femme, Najla Bouden, vient d’être désignée par le président de la République de Tunisie, Kaïs Saïed, pour former un gouvernement. Celle-ci est une universitaire scientifique et non une politicienne professionnelle. Le président s’efforce de médiatiser cette décision pour améliorer son image. Le problème, c’est que ce même Kaïs Saïed s’est arrogé les pleins pouvoirs en décrétant l’état d’urgence le 25 juillet dernier. Un véritable coup d’État. Les marges de manœuvre de Najla Bouden seront donc très restreintes. Saïed est lui-même, outre son autoritarisme, un conservateur bon teint. Rien ne permet donc de penser que cette nomination fera beaucoup bouger les lignes en Tunisie, y compris sur la situation des femmes.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article