Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > décembre > 29

Tunisie : le président Kaïs Saïed continue son offensive contre les juges

29 décembre 2022 Brève Monde

Le pôle judiciaire antiterroriste a demandé à l’autorité de tutelle de la justice de lever l’immunité de treize juges pour pouvoir les interroger en lien présumé avec des « crimes terroristes ». Personne ne croit vraiment à de telles accusations qui font partie de la reprise en main du pouvoir judiciaire par le président Saïed qui s’est arrogé les pleins pouvoirs en juillet 2021. Il y a sept mois, il avait déjà révoqué 57 juges, décision cassée pour 49 d’entre eux par le Conseil supérieur de la magistrature. Qu’à cela ne tienne : le Conseil supérieur a été dissous et remplacé par un nouveau dont tous les membres ont été nommés… par Saïed lui-même. Et le nouveau Conseil a convoqué les treize juges pour qu’ils se présentent dans ses bureaux le 24 janvier. La révocation des 57 magistrats avait été dénoncée en son temps par plusieurs ONG, dont Human Rights Watch (HRW) et Amnesty International, comme une « attaque directe contre l’état de droit » et avait entraîné une grève de plus d’un mois très suivie de leurs collègues. Ce qui n’a pas empêché Saïed de persévérer.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article