Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > juillet > 28

Tunisie : la volte-face des islamistes d’Ennahdha

28 juillet 2021 Brève Monde

Il n’a pas fallu plus de 48 heures au principal parti politique tunisien, Ennahdha, pour changer complètement de position sur le coup d’État du président Kaïs Saïed, qui, avec l’accord de l’armée, a limogé le Premier ministre et s’est octroyé le pouvoir législatif. Dans un premier temps, les islamistes avaient dénoncé « un coup d’État contre la Révolution et la Constitution »… avant de tendre la main à Saïed en lui proposant de discuter de la tenue de futures élections, législatives et présidentielle, anticipées.

En fait, les appels d’Ennahdha à descendre dans la rue avaient été bien accueillis mais la mobilisation populaire risquait, si elle s’amplifiait, de prendre la forme de protestations du type de celles auxquelles ont été confrontés l’Algérie et le Maroc. Ce que la bourgeoisie tunisienne ne voulait à aucun prix. Décidés de conserver leur réputation de « parti responsable » à l’égard des classes dirigeantes du pays, les islamistes ont finalement préféré mettre les pouces.

Bref, un parti bourgeois comme un autre. Inch Allah !

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article