Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > juin > 19

Traque des migrants à Calais : sous Macron, l’indignité perdure

19 juin 2017 Brève Politique

Privations de nourriture et d’eau, absence d’abris, sévices infligés par la police qui les traque et les pourchasse jour et nuit, les empêchant de se poser et de dormir : c’est l’enfer que vivent quelque 500 à 600 migrants à Calais, ce qui suscite de plus en plus indignation et révolte. Il y a eu le dépôt d’un référé-liberté devant un tribunal par onze associations pour contraindre l’administration à venir en aide aux migrants et les déclarations du défenseur des droits Jacques Toubon dénonçant des « atteintes aux droits fondamentaux » de ces personnes « d’une exceptionnelle et inédite gravité ». C’est maintenant l’ex-député vert Daniel Cohn-Bendit et l’acteur Omar Sy qui demandent à Macron d’intervenir directement pour mettre fin à cette situation indigne. La Commission européenne veut sanctionner la Pologne, la Hongrie et la République tchèque parce qu’elles refusent d’accueillir des réfugiés. Curieusement, elle oublie de faire la leçon à la France qui vis-à-vis des migrants, est la honte de l’Europe.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article