Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 5

Syrie : pour le rapatriement des enfants détenus dans les camps

5 octobre 2021 Brève Politique

Dernier en date des appels lancés au gouvernement français, celui publié dans Le Monde par 175 parlementaires qui demandent le rapatriement immédiat de quelque deux cents enfants de nationalité française et de leurs mères détenus dans les camps syriens de Roj et d’Al-Hol. Ces camps sont administrés par les autorités kurdes de l’Administration du Nord et de l’Est de la Syrie (Rojava) qui, incapable de les sécuriser et d’offrir un traitement décent aux détenus, demande aux États étrangers de rapatrier au plus vite leurs ressortissants. Un certain nombre ont accepté en Europe de l’Ouest dont la Belgique, la Finlande, le Danemark et l’Italie. Mais Macron, qui est déjà en campagne pour sa réélection, fait la sourde oreille. Lui et ses ministres mettent en avant une foule de prétextes – diplomatiques, juridiques, sécuritaires – pour ne pas bouger. Mais la véritable raison est ailleurs. S’il avait lieu, le rapatriement serait aussitôt attaqué par la droite et l’extrême droite comme une forme de «  laxisme  », un discours qui risquerait de plaire à toute une frange de l’électorat que vise Macron. D’où le statu quo actuel. En attendant, les femmes et les enfants peuvent crever en Syrie.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article