Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 5

Les aides à domicile, méprisées par Véran et leurs employeurs, se mobilisent

5 octobre 2021 Brève Politique

À Paris, lors de la journée de grève interprofessionnelle du 23 septembre, une centaine d’aides à domicile se rassemblaient devant le ministère de la Santé. Ces salariées se font de plus en plus entendre sous l’effet d’une dégradation générale de leurs conditions de travail et des bas salaires, 900 euros en moyenne. Le premier confinement, en mars 2020, en accentuant la pénibilité et la surcharge de travail, a été un catalyseur pour ces travailleuses, et certaines, militantes, parmi elles cherchent à surmonter le morcellement du secteur pour revendiquer un statut commun à toutes. Cerise sur le gâteau de la honte, le Ségur de la Santé n’a pas prévu de prime Covid pour les aides à domicile, ni les hausses de salaire, d’ailleurs modestes, réservées au personnel des hôpitaux et des maisons de retraite. Mais ces travailleuses longtemps invisibilisées, qui ont été à plusieurs reprises en grève notamment dans le Loir-et-Cher cet hiver, ne comptent pas en rester là et continueront à se battre, notamment le 5 octobre !

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article