Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2016 > novembre > 1er

Syrie, Irak : crimes de guerre au quotidien

1er novembre 2016 Brève Monde

La semaine dernière, un bombardement a visé une école dans la province d’Idleb, tuant au moins 22 enfants. Les dirigeants des autres grandes puissances ont accusé la Russie d’avoir commis un crime de guerre. Oui. Mais la Russie n’en a pas le monopole : les frappes françaises ou américaines font elles aussi de nombreuses victimes civiles. Comme le bombardement, il y a quelques mois, d’un hôpital de Médecins sans frontières par l’aviation américaine en Afghanistan. Comme les destructions et les nouveaux exodes de population qui se préparent avec la reconquête de Mossoul en Irak. Une population deux fois victime des grandes puissances : lorsqu’elles mènent leurs guerres au Moyen-Orient pour le pétrole, lorsqu’elles ferment leurs portes aux réfugiés fuyant ces horreurs.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article