Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Convergences révolutionnaires > Numéro 141, octobre-novembre 2021 > DOSSIER : Transdev, conducteurs de bus en grève en Île-de-France

Sur un piquet de Transdev, le vendredi 22 octobre 2021

24 octobre 2021 Vidéo Entreprises

Semaine 7, J5 : la grève se manifeste !

Ce vendredi, les grévistes avaient fait le pari d’organiser un peu en dernière minute une manifestation, de la gare de Melun à la cité administrative où des négociations devaient avoir lieu. Une manière de se montrer aux usagers, mais aussi bien au-delà, à tous les autres travailleurs qui se reconnaîtront dans ce combat pour un meilleur salaire et de meilleures conditions de travail. « Aujourd’hui nous on est dans la rue, et je pense que toutes les sociétés, tous les corps de métiers qui sont touchés devraient être dans la rue aussi ! » Pari très largement réussi, la preuve en images !

 « On est à la 7e semaine. Il est temps que les choses bougent ! »

« Un coup de poing dans Melun »

« Toute heure travaillée est payée. Point barre. »

Le dynamisme de la manifestation, organisée par des grévistes à la base, est une démonstration de la force de cette grève. En se montrant dans la rue, les grévistes de Vaux-le-Pénil ont réussi à attirer dans leur combat des collègues d’autres dépôts, pour renforcer leur côté du bras de fer contre Transdev. C’est bien dans cette recherche d’alliés à l’extérieur, en rendant visible leur lutte, et non dans un tête à tête avec la direction dans un seul dépôt, voire dans une salle de négociation, que la grève ira au bout de ses possibilités. Vu le succès de cette manifestation de dernière minute, qui sait jusqu’où elle pourrait aller si tous les grévistes à la base prenaient en charge son organisation !

Simon Vries

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article