Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > mai > 8

Smovengo : la grève comme force

Les ouvriers de la maintenance des Vélib à Paris sont en grève contre les pertes de salaire et la dégradation des conditions de travail qui ont suivi le transfert de l’exploitation à Smovengo.

Pour seule réponse, la direction a proposé 23 centimes d’augmentation par jour, qui ont été accueillis comme une marque de mépris. Car en parallèle, la direction envoie les huissiers et emploie des intérimaires pour faire le travail à leur place.

Des méthodes honteuses qui ne font que renforcer la détermination des grévistes.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article