Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > octobre > 2

Retour aux « Temps modernes » : gare à notre colère

2 octobre 2017 Brève Entreprises

Les salariés d’un entrepôt Lidl des Bouches-du-Rhône se sont mis en grève la semaine dernière. Ils étaient révoltés par le licenciement d’un de leurs collègues et par « l’univers impitoyable » de leur travail que l’émission Cash investigation diffusée sur France 2 venait de rendre public. Des préparateurs qui travaillent toute la journée avec des commandes vocales, au point de ne plus pouvoir dire bonjour à leurs collègues, des caissières « polyvalentes » qui courent d’un bout à l’autre du magasin et doivent rester debout derrière leurs caisses, des insultes de la hiérarchie... Cette réalité du monde du travail, c’est le quotidien des travailleurs.

Macron pousse le bouchon, au service de ces patrons voyous, il veut rendre les licenciements encore plus faciles, empêcher tout recours aux Prud’hommes. Mais nous ne sommes pas sans défense : ce que les salariés de Lidl ont fait, nous pouvons tous le faire.

Le 10 octobre, les salariés du public sont appelés à la grève. Mais n’attendons pas de réagir chacun son tour : salariés du public ou du privé, nous avons les mêmes adversaires et nous pouvons nous saisir de cet appel pour lancer la riposte, tous ensemble, en participant à la manifestation et en faisant grève là où c’est possible.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article