Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2016 > mars > 28

Réélection d’un prédateur de la France-Afrique

28 mars 2016 Brève Monde

Après avoir retaillé sur mesure la Constitution congolaise qui interdisait une troisième candidature, l’ex-colonel Denis Sassou Nguesso, qui a déjà exercé le pouvoir dans le pays pendant 32 ans, a été réélu dimanche 20 mars. Ce scrutin, où il prétend avoir eu 60 % des voix, a été dénoncé par l’opposition comme « un hold-up électoral » : communications (téléphone, Internet, voire électricité !) coupées, rendant impossible un comptage parallèle des voix pour empêcher la fraude, quadrillage policier de Brazzaville, journalistes molestés. Déjà élu dans deux précédents scrutins tout aussi douteux, Sassou Nguesso et son clan richissime sont poursuivis en justice par une ONG pour « biens mal acquis » et pillage de son pays.

Mais il le fait en commun avec le groupe Total. 60 % de la production pétrolière du pays tombe dans les poches du groupe français alors que 70 % des Congolais vivent avec moins d’un euro par jour. Un dictateur bien commode !

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article