Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > juillet > 28

Polynésie : reconnaissance tardive du crime

28 juillet 2021 Brève Politique

Macron, lors d’un voyage à Papeete qu’il a effectué le 24 juillet, a déclaré que « la France a une dette d’État envers la Polynésie ». Des milliers de manifestants l’attendaient pour réclamer la reconnaissance officielle et complète des conséquences des essais nucléaires effectués de 1966 à 1996. 110 000 personnes en ont souffert à des degrés divers. Le taux de cancers de la thyroïde est par exemple un des plus élevés du monde. La lutte de la population n’a jamais cessé, mais aujourd’hui encore les victimes ont beaucoup de mal à être reconnues et à toucher des indemnités. Macron a aussi affirmé que les secrets concernant ces essais seraient levés, en précisant toutefois « sauf ceux qui concernent la capacité de dissuasion » des armes nucléaires tricolores. Il ne faut rien exagérer.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article