Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 15

Pologne : une loi à peine antisémite

15 août 2021 Brève Monde

Le président de la République, Andrzej Duda, a approuvé samedi une loi qui, dans les faits, empêchera les familles des trois millions de Juifs polonais exterminés par les nazis de récupérer une partie de leurs biens, principalement des appartements, dont ils avaient été spoliés au cours de leur persécution. Ces appartements avaient été ensuite récupérés par le régime stalinien après-guerre, puis remis sur le marché. Désormais une prescription de trente ans est instaurée, au-delà de laquelle toutes les demandes de restitution et de réparation seront déclarées nulles et non avenues. En théorie, la loi s’applique à tout le monde, aux non-juifs comme aux juifs. Mais dans la pratique, on estime que dans les trois quarts des cas, ce sont ces derniers qui seront visés, notamment du fait que la plupart ne vivent pas en Pologne. Le Premier ministre, Mateusz Morawiecki, a justifié cette nouvelle législation qui, selon lui, permettra « de rétablir la sécurité juridique sur le marché de l’immobilier ». Dans un passé récent, en 2019, le gouvernement de droite polonais avait déjà adopté une autre loi qui menaçait de trois ans de prison toute personne, y compris étrangère, qui insinuerait que des Polonais avaient collaboré avec les nazis dans l’extermination des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Ce qui revenait à interdire toute recherche historique sur la période.

Bref, le gouvernement polonais n’est pas officiellement antisémite, mais ça y ressemble fort.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article