Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > décembre > 6

Pierre Rabhi : mort d’un écologiste bien réactionnaire

6 décembre 2021 Brève Politique

À l’occasion de son décès, l’agro-écologiste à succès, Pierre Rabhi, a reçu des hommages à la fois de la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo, qui a vu en lui « un pionnier de l’agro-écologie » et « un penseur et écrivain qui avait à cœur de protéger notre planète » et du président de droite de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier, pour lequel il était « une figure emblématique du combat pour l’environnement et contre le réchauffement climatique ». Cependant des voix dissonantes ont rappelé quelques vérités élémentaires sur cet homme pour qui la défense de l’écologie – dont il avait fait un business lucratif à travers la vente de ses livres, de ses conférences et de ses stages – était essentiellement morale et individualiste mais surtout apolitique. Il était profondément conservateur et homophobe, considérant les familles homoparentales et les homosexuels comme anormaux, s’opposant au mariage pour tous et estimant que la fonction prioritaire des femmes était de faire des enfants. Et, en son temps, René Dumont, écologiste lui-même et spécialiste d’agronomie, avait taillé en pièces certaines des théories farfelues de Rabhi, notamment celles sur l’influence supposée des astres sur l’agriculture. Bref un exemple et un gourou à ne pas suivre.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article