Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2016 > juin > 20

Pas la crise pour les marchands de mort

20 juin 2016 Brève Société

Le ministre de la Défense a célébré le contrat du siècle : 12 sous-marins vendus à l’Australie. Déjà, en 2015, la France avait vendu pour 16,9 milliards d’avions Rafale, missiles et autres engins de mort : parmi ses clients, le dictateur égyptien Al-Sissi, qui dépense l’argent d’un peuple indigent, ou l’Arabie saoudite qui massacre le peuple yéménite à coup de bombardements. Les guerres menées par Hollande au Sahel, en Irak et en Syrie sont aussi un terrain d’expérimentation pour ces armes certifiées « Combat Proven ». Business funeste qui enrichit Dassault et les marchands d’armes.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article