Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > juin > 11

Parcoursupercherie

11 juin 2018 Brève Politique

Le 22 mai, les premiers résultats de Parcoursup étaient connus : seule la moitié des élèves avaient une réponse positive. Depuis, plus de 70 % en ont une, mais souvent bien loin de leur préférence, dans des filières qui ne les intéressaient pas. 200 000 jeunes sont toujours en attente et 62 000, soit 7,6 % des lycéens, sont d’ores et déjà carrément mis sur le carreau. Et beaucoup d’autres risquent de l’être à la fin du tri. Car c’est le but de la réforme : sous prétexte d’orientation, réduire le nombre de places, déjà insuffisant, dans les universités en en excluant une partie de la jeunesse.

Et d’ores et déjà tout le monde a remarqué que les critères retenus par les filières ont nettement désavantagé les lycéens des milieux populaires. Parcoursup sert surtout aggraver la ségrégation sociale. La colère contre cette sélection new-look a commencé à s’exprimer. Gageons qu’elle continuera à monter au-delà même de l’été.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article