Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Convergences Révolutionnaires > Numéro 85, janvier-février 2013

Obélix et tous les autres grands évadés : « L’optimisation fiscale » en grand, pas du cinéma !

28 janvier 2013 Convergences Société

Si l’évasion fiscale des particuliers est évoquée à propos de « l’affaire Depardieu », l’accent est moins mis sur la politique des entreprises et des banques qui vise à réaliser ce qu’elles appellent pudiquement « l’optimisation fiscale », c’est-à-dire le système organisé mis en place pour payer moins d’impôts, voire pas d’impôt du tout.

Le groupe de luxe LVMH de Bernard Arnault, par exemple, possèderait pas moins de 140 filiales dans des territoires jugés non coopératifs (Hong-Kong, Luxembourg, Bermudes, Îles Caïman, Chypre...). PPR, groupe de François Pinault : 97 filiales offshore, France Télécom : 63. Lagardère : 55, etc. [1] On comprend pourquoi à la BNP Paribas, selon l’ONG CCFD-Terre Solidaire, 360 sociétés du groupe, soit 25,5% de ses filiales sont basées dans des sociétés offshore.

Par ailleurs, cela fait des années que certaines des plus grosses fortunes françaises, conseillées habilement par des avocats fiscalistes, ont élu domicile en Suisse, en Belgique, au Luxembourg ou ailleurs ! Certaines aiment le plat pays : les familles Darty, Hersant, Taittinger et Arnault, etc. D’autres préfèrent les montagnes suisses : Wertheimer (Channel), Castel (vins et alcools), Peugeot (Automobile), Lacoste (vêtements). Entre autres.

L’évasion fiscale des grandes fortunes n’est pas nouvelle ! C’est un sport international qui s’apprend rapidement ! À titre d’exemple, le site internet « Joptimiz.com », site d’information et d’assistance fiscale géré par des fiscalistes, permet à des dirigeants d’entreprises, des sportifs, des détenteurs de patrimoine, des « expatriés » d’obtenir sous 48 heures des « conseils » avisés !

Paul GALLER


[1Cf. le livre du journaliste Xavier Harel, préfacé par Eva Joly : « La grande évasion, le vrai scandale des paradis fiscaux » chez Actes sud, en poche mars 2012

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article

Abonnez-vous à Convergences révolutionnaires !

Mots-clés