Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > février > 25

ONU : condamnation de la France pour « violation des droits des enfants »

25 février 2022 Brève Politique

Le Comité des droits de l’enfant de l’ONU, composé de 18 experts indépendants chargés de surveiller la mise en œuvre par les États membres de la Convention internationale sur l’enfance, a estimé que la France a violé ceux des enfants français détenus dans des camps en Syrie en refusant de les rapatrier. Il a examiné des requêtes concernant 49 enfants français déposées par un groupe de familles dont les petits-enfants, nièces et neveux sont actuellement détenus dans les camps de Roj, d’Aïn Issa et de Al-Hol, qui sont sous le contrôle des forces kurdes. Certains sont nés en Syrie, tandis que d’autres y ont voyagé avec leurs parents français à un très jeune âge. Les experts ont également conclu que la France n’avait pas démontré « qu’elle avait dûment pris en compte l’intérêt supérieur des enfants victimes lors de l’évaluation des demandes de rapatriement de leurs proches ». Rien de très étonnant, car le seul « intérêt supérieur » qui tracasse actuellement le président de la République est celui de sa réélection. Et rapatrier des enfants de djihadistes risquerait de lui faire perdre des voix à droite et à l’extrême droite. Les gamins attendront même si, selon les experts, leur détention prolongée dans des conditions mettant leur vie en danger équivaut à « des peines ou traitements inhumains et dégradants ».

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article