Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 14

Nous sommes tous des «  grands remplaceurs  »

14 octobre 2021 Brève Politique

Selon des médias et des sites d’extrême droite adeptes du «  grand remplacement  », six millions d’Algériens vivent en France, un chiffre repris par le raciste Éric Zemmour pour dénoncer une immigration algérienne qui serait à la fois massive et clandestine. Sauf que selon les spécialistes de l’Institut national d’études démographiques (Ined) ce chiffre est complètement bidon. En effet les immigrés algériens, nés en Algérie mais qui habitent en France, étaient 871 000 en 2020. Si on prend en compte leurs enfants nés en France avec un des deux parents immigrés algériens, cela fait au total deux millions. Et même en ajoutant leurs petits-enfants, on est très loin des six millions. « On est en dessous des trois millions quoi qu’il arrive », assure Patrick Simon, chercheur à l’Ined.

Le plus drôle dans cette affaire est que deux des hommes politiques les plus en pointe contre l’immigration en général, et celle venue d’Algérie en particulier, Zemmour et Darmanin, ont tous deux des ancêtres… algériens. Et si on applique leur raisonnement aux descendants d’immigrés venus d’Espagne, du Portugal, d’Italie, de Belgique, de Pologne, de Russie, du Maroc, de Tunisie ou d’ailleurs on englobe finalement dans ce calcul une très large partie de la population française. Grands remplaceurs et grands remplacés de tous les pays, unissez-vous  !

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article