Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Les articles du site

« Ne pas se laisser prendre à ce jeu de division »

28 octobre 2020 Article Monde

Nous citons ci-dessous un petit billet sur la situation en France et les rodomontades d’Erdoğan, lu sur le Facebook d’un militant socialiste d’Algérie. [1]

Les Frères musulmans essaient de se redéployer en se faisant passer pour les défenseurs du prophète après avoir échoué à être les défenseurs des intérêts économiques et politiques des millions de prolétaires musulmans qui les ont élus par le passé. Erdoğan surfe sur le mécontentement pour étendre son influence dans le Moyen-Orient et au-delà et asséner des coups à ses rivaux saoudo-émiratis, ennemis des Frères musulmans, qui ont observé une position de retrait sur cette question. 

La polarisation des débats sur ces questions dans un contexte de crise du capitalisme est dangereuse, les classes dominantes soufflent toujours sur ces braises en laissant le champ libre à l’extrême droite raciste et religieuse pour se développer afin d’installer le poison de la division et des conflits sur des bases religieuses, identitaires, confessionnelles selon les pays. Les attentats terroristes en France ne peuvent que renforcer les franges les plus racistes, les plus islamophobes de la population, l’extrême droite progresse et ses thèmes sont repris par Macron et ses ministres qui n’hésiteraient pas à solliciter les votes des Français en 2022 pour faire barrage à Marine Le Pen. Ce climat nauséabond ciblant les musulmans mis sur le banc des accusés renforcerait les extrémistes religieux qui veulent étendre leur influence sur des franges de plus en plus précarisées par les politiques d’austérité successives d’une part et par des campagnes de stigmatisation et de dénigrement d’autre part. Les travailleurs et tous les démunis ne doivent pas se laisser enfermer dans ce cercle vicieux, en France, au Koweït ou en Algérie. 

Les Frères musulmans qui veulent défendre le prophète feraient mieux de s’expliquer sur leur pacte avec les États-Unis conclu dans la foulée des « printemps arabes », les documents qui prouvent la réalité de l’alliance sont rendus publics. Ce n’est pas un hasard si le MSP [2] de Mokri avait décidé de quitter l’alliance présidentielle après avoir servi Bouteflika des années durant.

Idem pour l’État français éternel défenseur des « Lumières », même quand il arme les terroristes d’al-Nosra, quand il entretient une alliance privilégiée avec l’Arabie saoudite, ou quand tout récemment il libère une centaine de djihadistes au Mali en contrepartie de la libération d’une otage française. Ce sont ces hypocrites, qui font des affaires ensemble, qui attisent les haines et creusent les fossés pour maintenir la domination de la bourgeoisie sur la société. À ceux qui la subissent de plein fouet de ne pas se laisser faire, de ne pas se laisser prendre à ce jeu de division qui ne sert qu’au maintien d’une bourgeoisie qui n’a que précarité, chômage et guerres comme projet à offrir à l’humanité.


[2Mouvement de la société pour la paix, dirigé par Abderrezak Mokri.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article