Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 2

Mexique : la démagogie fait un bide

2 août 2021 Brève Monde

Incapable de venir à bout de la corruption et du narcotrafic, durement critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador (AMLO), avait cru trouver un gadget pour regagner de la popularité : organiser un référendum sur l’opportunité de juger ses cinq prédécesseurs. AMLO avait en effet mené une campagne populiste sur le thème «  tous pourris, je vais faire du ménage » pour se faire élire. Mais il était évidemment plus facile de promettre la fin de la corruption que d’obtenir des résultats. Assainir L’État avec des mesures « prises d’en haut », c’est mission impossible dans ce pays. La population mexicaine, qui n’est pas dupe après avoir vu AMLO à l’œuvre, a boudé ce référendum. Seuls environ 8 % des électeurs y ont participé, alors que la constitution en exige 40 %. C’est une gifle pour ce démagogue. Mais le plus difficile reste à faire : l’organisation des classes laborieuses pour balayer elles-mêmes le système et les politiciens corrompus.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article