Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > juin > 2

Mélenchon et le mythe de la police républicaine

2 juin 2022 Brève Politique

Lors d’un meeting de la Nupes tenu dans le 11e arrondissement de Paris, Jean-Luc Mélenchon a répondu au ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui s’expliquait devant le Sénat sur l’attitude de la police au Stade de France lors de la finale Liverpool/Real Madrid. Il a notamment déclaré : « En matière de police, nous ne demandons pas des comptes aux troupiers mais aux chefs ! Je vous le dis : le préfet de police Lallement, dans trois semaines, je suis élu : il s’en va. » Ce qui a entraîné un tonnerre d’applaudissements dans la salle. Bien sûr, nous verrions sans regret partir Lallement, qui s’est notamment illustré dans la répression des Gilets jaunes. Mais le problème ne se limite pas « aux chefs ». La police dite républicaine est une institution profondément gangrenée par le racisme, le sexisme, l’homophobie et la violence qui reflètent un mal systémique lié à la finalité même de ce corps de répression : défendre l’ordre bourgeois bec et ongles contre les plus pauvres. Et sanctionner quelques chefs ne règlerait en rien le problème.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article