Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 6

Lyon : drôle de justice pour des militants antifascistes

6 novembre 2021 Brève Société

Sept militants anti-fascistes viennent de comparaitre devant le tribunal correctionnel de Lyon. Ils étaient accusés de «  violence en réunion  » lors d’incidents qui les avaient opposés, l’été dernier, à des membres du groupuscule catholique intégriste Civitas, en marge de manifestations contre le passe sanitaire. Le parquet s’était «  auto-saisi  » de l’affaire. Ce qui avait donné lieu à des perquisitions illégales, des vidéos tronquées et des interventions de policiers auprès de membres de Civitas pour qu’ils portent plainte. Sans succès. Finalement, le dossier était complètement vide. Mais le tribunal, ne voulant pas désavouer complètement le parquet et la police, les a condamnés à des peines symboliques après que les charges de violence en réunion aient été re-qualifiées en «  violence sans ITT  ». Quatre des accusés, qui avaient passé six semaines en prison, ont écopé d’une amende de 300 euros et les trois autres ont été relaxés. Quant aux membres de Civitas, qui avaient participé à cette bagarre, ils n’ont jamais été inquiétés. C’est le «  deux poids, deux mesures  » de la justice. Et pas seulement à Lyon.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article