Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mars > 2

Libye : deux gouvernements, bonjour les dégâts

2 mars 2022 Brève Monde

La Libye se retrouve, de nouveau, depuis la semaine dernière, avec deux gouvernements parallèles, après la désignation par le Parlement de Fethi Bachagha au poste de Premier ministre. Mais le Premier ministre actuel a refusé de se retirer, soulignant au passage que le mandat du Parlement en question est officiellement caduque depuis… 2018. L’actuel titulaire du poste, Abdelhamid Debeiba, devait démissionner à la suite de l’élection présidentielle du 24 décembre dernier… qui a été annulée. En fait, depuis le renversement de Khadafi avec l’aide de l’impérialisme français, en 2011, le pays est coupé en deux avec un gouvernement à Tripoli, à l’ouest, reconnu par les Occidentaux, la Turquie et l’ONU et un second à l’est, à Benghazi, qui a le soutien de l’Égypte, des Émirats arabes unis et de la Russie, notamment à travers les mercenaires du groupe Wagner. Tous lorgnent vers les richesses pétrolières libyennes, les premières d’Afrique. Et toutes les résolutions de l’ONU sur l’embargo sur les armes ou sur la réconciliation nationale sont restées lettre morte. Et le peuple libyen dans tout cela ? Il y a belle lurette que personne ne lui demande plus son avis.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article