Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2017 > novembre > 27

Liban : les intérêts patronaux d’abord !

27 novembre 2017 Brève Monde

Alors que le Liban s’enfonçait dans la crise sur fond de rivalité entre l’Iran et l’Arabie saoudite, Macron est venu à la rescousse. Il a obtenu la libération du Premier ministre libanais, Saad Hariri, retenu à Riyad, et lui a permis de regagner son poste au Liban après l’avoir invité à Paris. Il faut dire que la famille Hariri a des liens historiques très forts avec l’État et le patronat français.

Mais les Hariri sont aussi une des familles les plus fortunées du Liban. Saad Hariri possède même un groupe BTP, Saudi Oger, et, à ce titre, il doit environ 20 millions d’euros de salaires impayés à des salariés français mais aussi algériens, marocains, belges, allemands, portugais et turcs, qui ont travaillé pour lui !

Macron n’a pas profité du passage de Hariri à Paris pour les réclamer ces impayés ! Tant que les intérêts des grands patrons français dans la région sont préservés…

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article