Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 14

Liban : le juge Tarek Bitar de nouveau dessaisi

14 octobre 2021 Brève Monde

Pour la troisième fois, l’enquête sur l’affaire de l’explosion du port de Beyrouth en août 2020 est suspendue. La première suspension datait de décembre 2020, lorsque l’ancien juge d’instruction, Fadi Sawan, avait été remercié suite à des plaintes judiciaires déposées par les avocats des responsables politiques qu’il avait mis en cause. La deuxième suspension remontait à la fin septembre, après que l’ancien ministre de l’Intérieur, Nouhad Machnouk, eut déposé une requête auprès de la cour d’appel de Beyrouth, pour dessaisir de l’affaire le nouveau juge Tarek Bitar. La troisième s’est produite hier après le lancement par le magistrat d’un mandat d’arrêt à l’encontre d’un député qu’il souhaitait entendre et qui ne s’était pas présenté à l’audience. Enfin quatre personnes, qui manifestaient jeudi contre le juge Bitar à l’appel du Hezbollah, ont été tuées par balles devant le palais de justice de Beyrouth. Dans cette affaire, la justice libanaise recule à grands pas.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article