Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mars > 1er

Les médias d’État russe ne sont pas objectifs. Et les autres ?

1er mars 2022 Brève Politique

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré : « Nous allons interdire dans l’Union européenne la machine médiatique du Kremlin. Les médias d’État Russia Today et Sputnik, ainsi que leurs filiales, ne pourront plus diffuser leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et pour semer la division dans notre Union. » Aussitôt Emmanuel Macron lui a emboité le pas et va demander son opinion à l’Arcom, le régulateur de la télévision et des médias. Enfin, Facebook a annoncé que les pages de ces médias russes ont été rendues inaccessibles depuis l’ensemble des pays européens. Cette interdiction concerne également les comptes Instagram des deux chaines. Que les médias en question soient les porte-voix de Poutine est une évidence. Mais que dire des stations de télévision, bien de chez nous, genre CNews, qui diffusent des mensonges à longueur d’antenne, divisent la population par une propagande raciste, désinforment à tout-va et ont des équivalents dans toute l’Union européenne ? Et des autres grands médias, aux mains de milliardaires, qui chaque jour continuent leur bourrage de crâne toxique en faveur du système capitaliste et du soutien à l’Otan et dont l’audience est bien supérieure à celle des médias russes ? Là, pas question de les interdire.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article