Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mai > 2

Les hôpitaux de Strasbourg pris à la gorge par l’État

L’Agence régionale de santé (ARS) vient de conclure avec la direction des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS) un « contrat d’avenir », révélé par Rue89 : contre l’épurement de sa « dette » – créée de toute pièce par un budget national des hôpitaux bien en dessous des besoins – les hôpitaux strasbourgeois s’engagent à une véritable saignée. Les fonds seront conditionnés, chaque année, à l’atteinte d’objectifs : accélérer la sortie des malades, poursuivre la sous-traitance du nettoyage (qui a déjà généré la fin de 197 contrats !), fusionner des unités et donc supprimer des dizaines de lits dans certains services, augmenter les capacités dans d’autres mais avec le personnel existant – déjà en sous-effectif criant ! Un indicateur sera suivi par l’ARS pour avoir satisfaction : le nombre de postes supprimés, 90 au moins selon les prévisions. Un véritable « plan social », comme dans bien d’autres hôpitaux, sur fond de destruction du système de soins.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article