Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2016 > septembre > 19

Les gendarmes ont masqué la vérité

19 septembre 2016 Brève Politique

Adama Traoré est mort au cours de son interpellation par les gendarmes du Val d’Oise en juillet. Mais, quand la famille demande la vérité, l’État ne sert que des mensonges. Le procureur cachait l’asphyxie révélée par l’autopsie pour mettre en avant une hypothétique infection. Il va être « muté » en plein milieu de l’affaire.

En même temps, la version des gendarmes est contredite par le pompier intervenu dans la caserne pour tenter de réanimer Adama Traoré. « Quand j’arrive sur la victime, il y a du monde autour mais personne ne s’en occupe. […] La victime se trouve face contre terre, sur le ventre, mains dans le dos menottées ». Les militaires affirment avoir placé le jeune homme en Position Latérale de Sécurité mais le pompier est formel : « C’est impossible de tenir sur le côté avec les mains dans le dos menottées ».

Malgré toutes les obstructions, la vérité sur les conditions de cette interpellation progresse.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article