Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > janvier > 2

Les Jeux olympiques d’hiver : un concours d’hypocrisie

2 janvier 2022 Brève Monde

Avant même leur ouverture, le mois prochain à Pékin, les Jeux olympiques d’hiver sont l’occasion d’une compétition de haut niveau d’hypocrisie, de faux semblants et de mauvaise foi. Après les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Australie et le Canada ont décidé de ne pas envoyer de représentations diplomatiques officielles pour protester contre le traitement infligé par Pékin à la minorité des musulmans ouïghours du Xinjiang. Les mêmes États sont nettement moins sourcilleux du respect des droits de la personne humaine lorsqu’il s’agit de soutenir les régimes dictatoriaux d’Arabie saoudite, des pays du Golfe, d’Égypte ou d’ailleurs. Côté chinois, on met en avant l’idéal olympique de fraternité tout en continuant à opprimer à tour de bras Ouïghours mais aussi Tibétains, Mongols… sans oublier les opposants au régime qui sont systématiquement jetés en prison, voire les paysans spoliés de leurs terres pour bâtir des installations sportives ou autres. De toute façon, les olympiades modernes ont toujours été le prétexte d’une propagande éhontée de la part du pays organisateur et d’une démarche fortement teintée de nationalisme par les pays participants. Tous dignes héritiers de Pierre de Coubertin.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article