Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > janvier > 13

La violence raciste de la police existe… le tribunal de Bobigny l’a rencontrée

13 janvier 2022 Brève Société

Les juges de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, ont condamné six policiers à douze mois de prison, dont six ferme pour certains, pour violences et injures racistes. Lors de l’arrestation, en avril 2020, d’un jeune Égyptien qui s’était jeté dans la Seine avant d’être interpelé et malmené, l’un d’eux avait déclaré : « un bicot, ça ne nage pas. » Mais il s’agit certainement d’une affreuse erreur judiciaire puisque, c’est bien connu et Macron comme Darmanin ne cessent de le répéter, « en France, la violence policière n’existe pas ».

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article