Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mars > 25

La très relative indépendance de la justice

25 mars 2022 Brève Société

Selon le journal Le Monde, le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, est intervenu au dernier moment pour bloquer la nomination du juge d’instruction Serge Tournaire sur un poste au tribunal de Paris. L’intéressé est actuellement juge d’instruction à Nanterre. En poste au pôle financier entre 2009 et 2019, il avait notamment instruit l’affaire Bygmalion qui a valu à Nicolas Sarkozy d’avoir été condamné à un an de prison ferme. Sa promotion aurait donc pu fâcher l’ancien président de la République au moment même où l’entourage de Macron lui fait la cour pour tenter de le convaincre d’appeler à voter pour lui dès le premier tour. Est-ce pour cette raison que le nom de Tournaire a été rayé, malgré les protestations de l’Union syndicale des magistrats ? En tout cas, c’est bien la preuve que les juges, comme la justice elle-même d’ailleurs, ne sont que très relativement indépendants du pouvoir.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article