Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2020 > mars > 22

La stratégie du pire

22 mars 2020 Brève Monde

Après les écoles il y a quelques jours, le gouvernement britannique a enfin pris des mesures de limitation de l’activité économique en décidant de fermer la plupart des commerces. Cependant, malgré l’expansion de l’épidémie, il n’y a toujours pas de réelles mesures de confinement ou de mise en stand by de l’activité économique en vue. Dans ce pays, comme aux Pays-Bas, c’est la stratégie de « l’immunité collective » qui est privilégiée.

Ces deux pays ne font qu’appliquer plus franchement ce que les gouvernements français et allemand n’ont avoué qu’à demi-mot pendant des semaines. Alors que les tests systématiques et l’endiguement précoce ont permis de contrôler la propagation du virus dans certains pays asiatiques, les gouvernements occidentaux jouent à la roulette russe avec la vie de centaines de milliers de personnes en prônant le « laisser-faire » le plus longtemps possible. Les mêmes qui orchestrent depuis des années coupes budgétaires, fermetures d’hôpitaux et suppression de postes de fonctionnaire. Tout ça, dans un seul souci, maintenir à flot l’économie capitaliste.

Alors que les scientifiques estiment que la contamination de 60 % de la population britannique pourrait entraîner la mort de plus de 500 000 personnes, on se dit, qu’en ce moment, la morgue est également dans le discours de ceux qui nous gouvernent.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article