Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > novembre > 30

La proposition de loi anti-squats : une fabrique à SDF

30 novembre 2022 Brève Politique

Le député macroniste Guillaume Kasbarian a déposé un projet de loi, soutenu par la droite, l’extrême droite et le gouvernement, qui propose de tripler les sanctions encourues par les squatteurs jusqu’à trois ans de prison et 45 000 euros d’amende, et d’accélérer les procédures d’expulsion, notamment celles des locataires qui n’arrivent pas à payer leurs loyers. Officiellement, selon Kasbarian, il s’agit de soutenir les « petits propriétaires qui ne roulent pas sur l’or » et se retrouvent « victimes de squats ». Dans les faits, si la loi est adoptée, elle criminalisera un peu plus les mal logés et ceux qui squattent des locaux et des appartements inoccupés. À l’heure où des millions de personnes sont en quête de logements décents, ce projet de législation est une véritable provocation contre les plus pauvres. Un toit est un droit.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article