Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > décembre > 10

La prime fantôme de 1 000 €

10 décembre 2018 Brève Politique

Face à la contestation, le gouvernement cherche comment avoir l’air de répondre aux revendications sur le pouvoir d’achat sans fâcher les patrons. Alors chaque ministre, la semaine dernière, d’y aller de sa petite suggestion à un Macron, plus ou moins contraint de faire des annonces bidon ce lundi.

L’idée de prime de 1 000 euros versé aux salariés, sortie des profondes cogitations de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, n’est que du flan, puisque cette prime serait au bon vouloir des patrons et au montant qu’ils fixeraient ! Car le Medef a été clair, disant à son larbin Macron : au gouvernement de « prendre ses responsabilités », il n’est pas question que ça nous coûte un sou.

Jusqu’à ce que les patrons soient eux aussi mis sur la sellette par l’extension de la contestation des carrefours bloqués jusqu’au cœur des entreprises.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article