Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > novembre > 1er

La police a tué Zineb Redouane

1er novembre 2021 Brève Politique

C’était le premier décembre 2018 à Marseille lors d’une manifestation regroupant Gilets jaunes et manifestants pour un logement digne après les effondrements de la rue d’Aubagne. Zineb était touchée par une grenade lacrymogène en fermant ses volets au quatrième étage. Depuis, on a appris que le « numéro deux » du parquet de Marseille, chargé de l’enquête, était aux côtés des forces de l’ordre lors de la manifestation ; que le capitaine de la compagnie de CRS incriminée a refusé de fournir les armes pour analyse balistique ; que la seule caméra qui était dans l’angle de tir a été déclarée inopérante par l’IGPN ; que des rapports indépendants contredisent le rapport officiel d’expertise…

Et si malgré tout l’IGPN (la police des polices) recommandait de convoquer un conseil de discipline pour l’auteur du tir et son supérieur, le directeur général de la police nationale a choisi de classer le dossier administratif. Les deux policiers seront convoqués… pour un stage pour se faire « rappeler les consignes en vigueur sur l’emploi des moyens de défense ».

Alors, oui, la police tue, et elle tente de le cacher. Mais nous, on n’oublie pas.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article