Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > septembre > 17

La ministre de la Culture s’inquiète mollement de la liberté d’expression

17 septembre 2022 Brève Société

La ministre de la Culture, Rima Abdul-Mailk, a critiqué la suspension par le groupe Editis de la sortie du livre de l’humoriste Guillaume Meurice dans lequel il égratignait le milliardaire Vincent Bolloré, propriétaire de cette maison d’édition. « C’est tout de même assez inquiétant pour la liberté d’expression dans notre pays », a-t-elle conclu. En fait ce qui est vraiment scandaleux, et plus qu’inquiétant, c’est qu’un patron capitaliste comme Bolloré puisse posséder un véritable empire médiatique (Canal+, CNews, Europe 1, Paris Match, JDD, Capital, Télé-Loisirs et une dizaine de maisons d’édition…) sans que cela choque le moins du monde la ministre de Macron et ses collègues du gouvernement.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article