Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > septembre > 10

L’indice de développement humain recule… surtout dans les pays pauvres

10 septembre 2022 Brève Société

Pour la première fois depuis sa création, il y a plus de trente ans, l’indice de développement humain mondial recule pour la seconde année consécutive. Publiée par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), cet indice agglomère des indicateurs très différents, comme l’espérance de vie ou les niveaux d’éducation et de revenu. Achim Steiner, le patron du Pnud, a expliqué : « Cela veut dire que nous mourons plus tôt, que nous sommes moins éduqués et que nos revenus baissent… Avec ces trois paramètres, vous pouvez avoir une idée de pourquoi les gens commencent à être désespérés, frustrés, inquiets pour l’avenir. » En résumé le monde est revenu au même niveau de développement… qu’en 2016. Un recul de cinq ans, principalement dû à la crise du Covid qui a fait six millions de victimes et a perturbé la scolarité de millions d’élèves. Les pays en voie de développement sont les plus touchés par la mortalité mais aussi par la crise de l’éducation. Aujourd’hui dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, 70 % des enfants de 10 ans sont incapables de lire ou comprendre un texte simple contre 53 % avant la pandémie. Selon l’Unicef, l’an dernier, plus de 168 millions d’enfants ont vu fermer leur école. Comme toujours les crises – sanitaires ou économiques – imputent toujours plus les pauvres que les riches.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article