Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2018 > septembre > 3

L’extrême droite européenne et l’hypocrisie de Macron

3 septembre 2018 Brève Politique

Mardi dernier, Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur italien et chef de la Ligue (extrême droite) et le premier ministre hongrois Viktor Orban ont lancé en fanfare un front anti-migrants. Macron a sauté sur l’occasion pour endosser l’armure de défenseur des droits humains. Pourtant, a-t-il daigné autoriser l’Aquarius à accoster ? S’est-il illustré par un accueil digne des réfugiés ces dernières années ? Lui, le président d’un pays riche qui n’a accueilli qu’un nombre ridicule de réfugiés en Europe ? Non, il porte la responsabilité de la tragédie qui se déroule en Méditerranée et dont la politique anti-migrants s’accorde avec la sale démagogie de l’extrême droite.

De leur côté, les démagogues d’extrême-droite visent tout autant que les autres à enrichir les riches, en exploitant les divisions sur lesquelles il prospère : le racisme et le nationalisme. Un discours qui décuple le climat de haine et les agressions contre les étrangers. A celles qui ont eu lieu en Italie cet été, succèdent aujourd’hui des manifestations à Chemnitz, en Allemagne, organisées par l’AfD (extrême droite) et de véritables « chasses » aux migrants.

Si la situation des couches populaires ne cesse de s’aggraver, ce n’est pas du fait des migrants, mais du fait de la course au profit. Pour la défense de nos conditions de vie, travailleurs de toutes origines, unissons-nous !

Mots-clés : | |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article