Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > février > 7

Julian Assange : l’Assemblée nationale refuse l’asile politique au lanceur d’alerte

7 février 2022 Brève Politique

Vendredi 4 février, l’Assemblée nationale a, dans un vote symbolique, refusé le droit d’asile au fondateur de Wikileaks par 31 contre et 17. Le lanceur d’alerte avait fourni la preuve des crimes commis par l’armée américaine en Irak et en Afghanistan. Il est emprisonné à Londres et menacé d’extradition aux États-Unis où il risque 175 ans de prison pour avoir révélé l’ampleur de ces crimes au monde entier. Macron et les députés de sa majorité se gardent bien de déplaire à ce puissant allié en acceptant d’accueillir Julian Assange en qualité de réfugié politique. En 2019 Macron, président de la République déclarait : « Il faut protéger toutes les libertés, la liberté de la presse, mais la liberté des individus aussi. » Une rhétorique hypocrite dont l’homme politique est coutumier.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article