Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 12

JO de Paris 2024 : l’apport d’argent public fortement sous-évalué

12 août 2021 Brève Politique

Emmanuel Macron a tenté de rassurer, dans les colonnes de L’Équipe, les contribuables sur le coût que vont représenter ces JO pour le contribuable français. « L’argent public ne représente que 3 % du budget total », soit 117 millions d’euros, a-t-il affirmé. Même affirmation sur le site officiel de Paris 2024 : « Le budget d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 est financé en quasi-intégralité (97 %) par des recettes privées, c’est-à-dire le Comité international olympique, des entreprises partenaires, de la billetterie des Jeux ou encore des licences. » Donc tout baigne ? Pas exactement. Car en fait le taux de 3 % brandi par Macron mais aussi par Tony Estanguet, le président de Paris 2024, ne concerne que le budget du Comité d’organisation des Jeux olympiques, qui organise les évènements sportifs et les cérémonies. Mais il y a un second budget, dont ne parle pas le président de la République, celui de la Société de livraison des ouvrages olympiques, chargée de construire les ouvrages en dur (stades, piscines, village olympique, ville des médias, infrastructures de transport, etc.). Selon les prévisions actuelles (qui risquent d’être dépassées) il devrait s’élever à au moins 3,4 milliards d’euros, dont un tiers sera à la charge de l’État et des collectivités territoriales.

Le fait que ni Macron, ni Estanguet n’en aient parlé est sans doute un simple oubli.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article