Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 12

Des parlementaires qui coûtent un bras

12 août 2021 Brève Politique

Dans le cadre de la préparation du budget 2022, les députés chargés de la gestion matérielle du palais Bourbon réclament au ministère des Finances une rallonge de 34,6 millions d’euros, pour un budget total de 609 millions. Ce budget comprend non seulement les salaires et pensions des députés, mais aussi leurs « frais annexes » : les élus prennent davantage l’avion, et les tarifs sont en hausse. Idem pour leurs frais postaux, de secrétariat, ou de taxi. L’Assemblée prend également en charge les factures de téléphone ainsi que divers équipements informatiques. Quant aux sénateurs du palais du Luxembourg, ils ne demandent qu’un rab de 15 millions d’euros, pour un budget estimé à 337 millions.

Sachant que le pays compte 577 députés et 348 sénateurs, chaque député coûte aux contribuables plus d’un million d’euros par an et chaque sénateur 0,96 million. C’est ce qu’on appelle notre très chère représentation nationale.

Pour faire des économies, on pourrait revenir à la règle instituée par la Commune de Paris en 1871 qui faisait que chaque élu ne pouvait toucher plus que le salaire moyen d’un ouvrier.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article