Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > octobre > 17

Israël : l’écrivaine irlandaise Sally Rooney provoque une mini-tempête

17 octobre 2021 Brève Monde

Sally Rooney, une jeune écrivaine irlandaise, est considérée comme une étoile montante de la littérature dans le monde anglo-saxon. Ses deux premiers romans, Conversations with Friends (Conversations entre amis) et Normal People (Des gens normaux), se sont vendus à plus d’un million d’exemplaires et ont donné lieu à une adaptation sous forme d’une série télévisée. Ils ont été tous deux traduits en hébreu. Alors que le troisième, Beautiful World, Where Are You  ? (Monde magnifique, où es-tu  ?), vient de sortir : elle a refusé de le voir publié en langue hébraïque par sa maison d’édition habituelle, Rodan, accusant cette dernière de n’avoir jamais pris ses distances à l’égard de l’apartheid dont souffrent les Palestiniens. Elle a tenu à préciser qu’elle n’avait rien contre l’hébreu et qu’elle laisserait bien volontiers son livre être traduit en cette langue à condition que l’éditeur n’ait aucun lien avec l’Occupation et ne la cautionne pas. Elle a ensuite affirmé son plein soutien à la campagne Boycott, désinvestissement et sanctions (BDS). Ce qui lui a valu, de la part des principaux médias et d’une bonne partie de la classe politique locale, d’être accusée d’antisémitisme. Et même, selon le ministère israélien des Affaires étrangères, qui à l’évidence ne manque pas d’humour, de «  bloquer la paix au Moyen-Orient  ». Un geste symbolique mais qui a fait du bruit.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article