Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > août > 9

Israël : deux travailleuses humanitaires emprisonnées

9 août 2021 Brève Monde

Juana Ruiz Sanchez, 62 ans, une défenseuse des droits humains de nationalité espagnole, a été arrêtée par la police israélienne le 13 avril dernier. Cinq mois plus tard, sa famille ne connait toujours pas les motifs de son arrestation et de son incarcération.

Elle vit depuis 35 ans à Beit Sahour, un village de Cisjordanie occupée, avec son mari, un pharmacien palestinien. Elle est coordinatrice depuis 28 ans de l’ONG Health Work Committee (Comité pour le travail sanitaire) qui apporte une assistance médicale, plus spécialement aux femmes et aux enfants, dans les villages ruraux palestiniens. De son côté, la directrice de la même ONG, Shatha Odeh Fannouneh, 60 ans, a été arrêtée chez elle à Ramallah le 8 juillet et est emprisonnée depuis avec Juana à la prison d’Hasharon, près de Tel Aviv.

Ce ne sont que deux des nombreuses personnes détenues arbitrairement par les autorités d’occupation qui peuvent simplement faire état de « motifs de sécurité » pour emprisonner quelqu’un sans jugement et sans inculpation pendant des mois, voire des années.

Actuellement les autorités ont dans le viseur les ONG internationales actives dans les territoires palestiniens, qui sont souvent des témoins gênants des exactions des forces de répression israéliennes.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article