Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2021 > septembre > 20

Harkis : 60 ans d’hypocrisie et de mauvaise foi

20 septembre 2021 Brève Politique

Emmanuel Macron a organisé ce lundi 20 septembre une réception à l’Élysée où ont été invités 300 représentants des harkis, de leurs descendants et des responsables d’associations. Les harkis étaient des Algériens qui, pendant la guerre d’indépendance de leurs pays (1954-1962) avaient été enrôlés dans l’armée française pour combattre les combattants du Front de libération nationale. Après l’indépendance beaucoup furent massacrés et ceux qui émigrèrent en France furent accueillis dans des conditions indignes, souvent parqués dans des camps. En guise de compensation, l’État leur a attribué une «  journée nationale d’hommage  » qui est célébrée le 25 septembre. Quant à reconnaître la responsabilité directe de la France dans leurs souffrances et leur attribuer des réparations, 60 ans après la fin de la guerre, Macron y pense. Il serait temps. En général, après usage, l’impérialisme se désintéresse du sort de ceux qui l’ont servi et les jette comme des kleenex. Et nombre d’Afghans, qui avaient collaboré avec l’armée américaine, viennent d’en faire l’expérience à Kaboul.

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article