Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Éditos L’Étincelle > 2018 > juin > 18

France-Italie : match du cynisme

L’Aquarius, affrété par Médecins sans frontières pour sauver les réfugiés, s’est vu refuser l’accès aux ports italiens par le nouveau gouvernement d’extrême-droite au pouvoir à Rome. Le comble de l’hypocrisie a été atteint quand Macron, qui se distingue déjà par son acharnement à recevoir le moins de migrants possible, a jugé le gouvernement italien « irresponsable et cynique  », tout en refusant d’accueillir le bateau dans un port français. C’est finalement l’Espagne qui l’a accueilli.

Les États européens, à commencer par la France, montrent leur pire visage : celui du rejet des migrants. L’Europe des barbelés et de la fermeture des frontières a des conséquences meurtrières, avec une hécatombe en Méditerranée, un véritable crime contre l’humanité. L’Europe a largement les moyens d’accueillir ceux qui fuient la misère, les dictatures et les guerres dont sont responsables nos propres gouvernements. Elle a tout à redouter en revanche des gouvernements d’extrême-droite et de ceux qui, comme en France, les imitent.

Mots-clés : |

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article