Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Archives > Brèves > 2019 > mai > 13

En Algérie, vaine tentative d’intimidation du chef de l’armée

13 mai 2019 Brève Monde

Face à la vaste mobilisation populaire qui scande « système dégage », le chef d’état major de l’armée algérienne, Gaïd Salah, s’est adonné à une opération de « nettoyage » cosmétique en arrêtant quelques milliardaires et généraux, ex du clan Bouteflika, comme pour faire oublier qu’il en a lui-même été un pilier. Il espérait ainsi calmer le mouvement de contestation populaire qui ne faiblit pas. En vain.

Cette fois, il tente l’intimidation des manifestants : Louisa Hanoune, ex-syndicaliste et secrétaire générale du Parti des Travailleurs algérien, a été arrêtée… quelques jours après avoir publiquement dénoncé la main mise de l’armée. Il s’agit de montrer que ceux qui s’opposent, et même les plus conciliants, au retour à l’ordre, auront à subir la répression. Mais la population reste massivement mobilisée, et compte bien ne pas en rester là.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article