Aller au contenu de la page

Attention : Votre navigateur web est trop ancien pour afficher correctement ce site internet.

Nous vous recommandons une mise à niveau ou d'utiliser un autre navigateur.

Accueil > Brèves > 2022 > mai > 17

Élisabeth Borne, Première ministre… ou quand la montagne accouche d’une souris

17 mai 2022 Brève Politique

Après quelques semaines d’un faux suspense pas vraiment insoutenable Emmanuel Macron a tiré Élisabeth Borne de sa manche pour succéder à Castex à Matignon. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il n’a guère fait preuve d’originalité. Haute fonctionnaire au profil d’ingénieure, elle a occupé des postes de direction à la SNCF, à la RATP ou chez Eiffage. Ce qui ne l’a pas empêché d’être préfète, puis d’écumer les ministères sous la gauche (chez Lionel Jospin, Jack Lang et Ségolène Royal), puis sous la droite où elle a successivement été ministre des Transports, de la Transition écologique puis du Travail de Macron. Lorsqu’elle s’occupait des Transports elle a dirigé la réforme de la SNCF qui a conduit à la plus importante grève des cheminots depuis celle de 1995. À l’Écologie son action n’a pas laissé de traces mémorables, sauf quand elle a déclaré que pour désenclaver les régions l’avion était préférable au rail. Enfin au Travail, elle a assisté à l’enterrement de la réforme des retraites. De plus, sur le plan sociétal, elle s’était affirmée contre le mariage pour tous. Tout pour plaire. Bref, avec elle le nouveau quinquennat risque fort de ressembler comme deux gouttes d’eau à l’ancien.

Mots-clés :

Imprimer Imprimer cet article Réagir Réagir à cet article